Soutenir les efforts de l'ICCN est un devoir moral

Conserver et Protéger la nature est également un devoir moral dont devrait s'acquitter chaque citoyen.
Et cela passe aussi par toi.


OFFRE D'EMPLOI COORDONNATEUR NATIONAL DE PROJET





LE SECRETARIAT GENERAL A L'ENVIRONNEMENT ET DEVELOPEMENT DURABLE LANCE CET APPEL D'OFFRE


I. Information sur la position

Intitulé du Poste : Coordonnateur National de projet

Lieu d'affecation : Kinshasa


II. Contexte

La république Démocratique du Congo (RDC) est l'un des pays les plus diversifiés d'Afrique en termes de ressources biologiques naturelles. Il abrite la deuxième plus grande forêt tropicale du monde et la plus grande d'Afrique. Les immenses forêts de la RDC fournissent des biens et des services, ainsi que des emplois essentiels aux moyens de substance de millions de personnes vivant dans les zones rurales et urbaines du pays. Il s'agit notamment de la dépendane à l'égard des produits forestiers ligneux et non ligneux, des réserves d'animaux sauvages pour les protéines, ainsi que des avantages de la protection de l'eau et des sols, pour n'en nommer que quelques-uns. Les sites du projet (le paysage du lac Tumba et le Grand Kivu) abritent une importante communauté de peuples autochtones. Cescommunautés sont très dépendantes des forêts, des paysages naturels et productifs de leurs zones de vie et ont une relation socio-économique et culturelle étrite avec ces espaces. Au-délà de l'exploitation locale et de l'utilisation des ressources environnementales, l'investissement du secteur privé est actif dans différents secteurs d'exploitation locale et de l'utilisation des ressources environnementales dans les mêmes zones que les communautés locales. Par conséquent, les zones de ressources extractive des différentes parties prenantes chevauchent les zones d'utilisation traditionnelle des ressources des communautés locales.

L'objectif de e projet est d'étendre et d'améliorer les paysages forestiers grâce à la gestion communautaire des ressources naturelles dans les paysages transrontaliers ciblés.

C'est ainsi que dans le cadre de la mise en place progressive d'une unité de gestion du projet Child «Gestion à base communautaire des terres et des forêts dans les paysages di Grand Kivu et du lac Télé-Tumba en RDC et ce sous la supervision du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE), les personnels essentiels doivent être recrutés pour faciliter sa mise en oeuvre»


III. Fonction et responsabilités

Sous la supervision du Secrétaire Général à l'environnement et Développement Durable, du Directeur de Développement Durable et en collaboration avec le Programme des Nations Unies pour l'ENvironnement (PNUE), le Coordonateur National du projet, est chargé d'assurer la coordination des activités du projet.

Ses principales tâches sont les suivantes :

  • Préparer et superviser la formation des plans de travail et du budget annules pendantla période du projet
  • Préparer et produire les rapports techniques du projet sur la base mensuelle, trimestrielle et annuelles ;
  • Conformément au plan de Travail Annuel approuvé, élaborer les termes de référence des consultants et leurs contrats à court terme, aider à leur sélection et à leur recrutement, puis, suivre et superviser leur travail pour assurer la livraison des produits en temps voulu;
  • Surveiller et tenir des registres des dépenses réelles du projet ;
  • Aider à la mise en place et à la mise en opeuvre du système de Suivi-Evaluation du projet
  • Suivre au quotidien la mise en oeuve et les résultats du projet et préparer les rapports d'avancement du projet ;
  • Collecter les données des autres partenaires et cofinancement et consilider kles données dans le rapport sur l'exécution du projet ;
  • Organiser des réunions régulières ain de coordonner les activités du projet ;
  • Assurer une communication régulière et promouvoir une collaboration étroite avec les partenaires au développement, les institutions collmaboratrices et les autres parties prenantes ;
  • Prendre toutes les dispositions et préparations nécessaires pour les missions des consultants internationaux et des agents d'appui,y compris le soutien logistique national, le calendrier des missions, la disponibilité des documents pertinents et des réunions avec les responsables concernés selon les beoins ;
  • Faciliter les différents ateliers qui seront organisés durant la péride du projet et assumer l'entière responsabilité de la préparation des rapports / Procédures de l'atelier, le cas échéant ;
  • Fournir des conseils techniques pour s'assurer que les approches approppriées sont suivies pendant la mise en oeuvre du projet (approches participatives et intégrées, participation multi-cateurs.)

IV. Qualités requises

Education Diplôme universitaire en gestion des ressources naturelles/ou domaine connexe
Expériences
  • Une expérience pertinente d'au moins 5 ans en matière de gestion des projets de développement communautaire et dans l'application de méthodes participatives.
  • Une solide connaissance du contexte des intervenatns du projet, prouvée grâce à une expérience de travail analogue
  • Une bonne compréhension des industries primaires et des secteurs extractifs, avec des antécédents de collaboration constructive avec les partenaires du seceteur privé
  • De bonnes compétences en informatique
  • Un bon sens d'organisation et de très fortes capacités à faire plusieurs tâcjes à la fois et à prioriser
  • De fortes capacités de travail indépendant et en équipe ; compétencesdémontrées en communication et collaboration interpersonnelle ;
  • Une capacité à apprendre vite, et à faire son travail avec beaucoup d'initiative ; personne proactive ;
  • Une capacité à travailler dans des situations de stress et à faire face à l'imprévu ;
  • Des connaissances avérées du FEM et de la mise en oeuvre des Programmes à Impact sur le Gestion Durable des Forêts du bassin du Congo est un atout
Langues requises
  • Excellente maitrise du Français, à l'écrit et à l'oral
  • Une connaissance en anglais
Délai
  • Toutes les candidatures sont à déposer sous plis femé au plus tard le 25 vovembre 2020, à la Direction de développement Durale, sise Boulevard du palais de la Nationb, N ° 2895, commune de la Gombe
  • Ou par E-mail à l'adresse suivante : registry.childdrc@gmail.com
  • Le dossier devra comprendre :
  • La lettre de motivation ; le Curriculum Vitae ; la copie diplôme

L'hommage des artistes aux éco-gardes


Hommage aux éco-gardes de l'ICCN - Par Arnold Makumba, avril 2020

Oeuvre de l'artiste congolais Arnold MAKUMBA

L'artiste dessinateur Arnold Makumba nous a fait un hommage particulier. A travers ce beau dessin montrant André Bauma avec Ndeze, il honore tous les éco-gardes du pays pour leur sacrifice et leur abnégation dans la protection de nos espèces.

Quatre de nos parc fêtent leur 50ème aniversaire ce 30 novembre

Le parc national de Kahuzi-Biega

Le parc national de Salonga

Le parc national de Maiko

Le parc national de Kundelungu

LES AIRES PROTEGÉES

Ce sont des espaces géographiques clairement définis, reconnus, consacrés et gérés par tout moyen efficace, juridique ou autre, afin d’assurer à long terme la conservation de la nature ainsi que les services des écosystèmes et les valeurs culturelles qui leur sont associées ;

Eléphant de Ishasha

Un parc national est une catégorie d'aires protégées consistant en une vaste aire naturelle ou quasi naturelle mise en réserve pour protéger des processus écologiques de grande échelle, ainsi que les espèces et les caractéristiques des écosystèmes de la région, qui fournissent aussi une base pour des opportunités de visites de nature spirituelle, scientifique, éducative et récréative, dans le respect de l’environnement et de la culture des communautés locales

Une réserve gérée par l'ICCN

Une réserve naturelle intégrale est une catégorie d'aires protégées qui sont mises en réserve pour protéger la diversité biologique et aussi, éventuellement, des caractéristiques géologiques et/ou géomorphologiques, où les visites, l’utilisation et les impacts humains sont strictement contrôlés et limités pour garantir la protection des valeurs de conservation

Jardin botanique de Kisantu

Un jardin est un territoire aménagé par une institution publique, privée ou associative et qui a pour but de rassembler des collections documentées de végétaux vivants à des fins de conservation, de recherche scientifique, d'exposition, de tourisme ou d'enseignement

Vue du domaine de chase de Bombo-Lumene

Un domaine de chasse est une catégorie d’aires protégées où les activités de chasse sont autorisées mais réglementées

Forêt des palétuviers

Une réserve forestière est une forêt ou partie de la forêt classée conformément à la législation en vigueur dans le but de sauvegarder des faciès caractéristiques ou remarquables des peuplements d’essences indigènes et d’y assurer l’intégrité du sol et du milieu

Zoo de Lubumbashi

Un jardin zoologique est un espace où sont entretenus et élevés en captivité des animaux d'espèces sauvages ou d'espèces domestiques exotiques à des fins de conservation, de recherche scientifique, d'exposition, de tourisme ou d'enseignement

Photo site de Lofoï

Un monument naturel est une catégorie d'aires protégées qui sont mises en défens pour protéger un vestige naturel spécifique, qui peut être un élément topographique, une montagne ou une caverne sous-marine, une caractéristique géologique telle qu’une grotte ou même un élément vivant comme un îlot boisé ancien

réserve de chasse

Une réserve naturelle est une catégorie d'aires protégées qui sont mises en réserve pour protéger la diversité biologique et aussi, éventuellement, des caractéristiques géologiques et/ou géomorphologiques, où les visites, l’utilisation et les impacts humains sont strictement contrôlés et limités pour garantir la protection des valeurs de conservation

Pourquoi doit-on soutenir les actions de l'ICCN ?


Conservation et Protection du patrimoine naturel

ICCN est en charge de la conservation et préservation de l’exceptionnel patrimoine naturel de la RD Congo.

Plus de 4000 Gardes Parcs deployés

ICCN a plus de 4 000 Gardes parcs déployés sur 13% d'un territoire large de 2 345 000 Km², ces gardes qui perdent leur vie tous les jours ont besoin d’être soutenu moralement et financièrement.

Partenariat important

91% des revenus de ICCN proviennent des partenaires, donc VOUS.

Action participative

Tout le monde, y compris les différentes couches sociales, devrait s'impliquer dans cette perspective afin de faciliter la tâche à l'ICCN.

Une réserve naturelle n’est ni un zoo, ni un parc animalier, ni un jardin, ni une zone agricole. C’est un espace naturel, où l’Homme est parfois présent depuis longtemps, protégé pour sa faune et sa flore rares, ses milieux naturels sensibles, une géologie, des gisements, des fossiles ou un sous-sol très particuliers, qui sont menacés de disparition ou de dégradation par des activités humaines.
Une réglementation spécifique est mise en place sur chaque réserve pour assurer la conservation de toutes ses richesses. Il ne s’agit pas de tout interdire, mais de donner quelques règles et précautions pour préserver la nature qui nous entoure.